Nous avons besoin de votre signature car :

  • La crise climatique, l’extinction des espèces sont bien réelles.
  • Les crises environnementales sont le résultat de la prédominance des intérêts économiques sur la protection de l’environnement. Nous avons besoin de changer de cap maintenant !
  • L’initiative pour la responsabilité environnementale des Jeunes Vert-e-s exige que l’environnement devienne une priorité. L’environnement est une limite posée à l’économie et à la société. Cela signifie que la Suisse doit produire et importer de manière à ne pas détruire nos ressources naturelles.
  • L’initiative exige que l’impact environnemental de la Suisse se réduise, dans les dix ans, de manière à respecter les limites de la planète (définies scientifiquement).
  • Des limites claires doivent être observées dans les domaines du climat, de la disparition des espèces, de la déforestation et de la pollution de l’air, de l’eau et du sol.
  • L’initiative exige également que cet objectif soit atteint d’une manière socialement acceptable.

Les VERT-E-S soutiennent l’initiative pour la responsabilité environnementale des Jeunes Vert-e-s. Vous aussi ?

Signez maintenant !

Crise climatique, disparition des espèces : ceci est bien réel. Et pourtant, les politicien-ne-s du monde entier suivent toujours la devise « attendre et voir venir », et les conséquences sont dramatiques. L’initiative pour la responsabilité environnementale des Jeunes Vert-e-s demande que la Suisse vive enfin en respectant les limites planétaires. Nous soutenons cette initiative. Vous aussi ? Signez, dès à présent, l’initiative pour la responsabilité environnementale.

La surexploitation des sols et des eaux, la consommation toujours plus grande des ressources, la déforestation, l’élevage intensif et la combustion de carburants fossiles ont conduit à de nombreuses de crises environnementales. Celles-ci menacent nos ressources naturelles. La Suisse échoue constamment à atteindre ses objectifs environnementaux. Face à ce constat, le Conseil fédéral et le Parlement ne font rien…

L’environnement comme limites à l’économie : respectons les limites planétaires !
Changements climatiques, perte de la biodiversité résultent de la prédominance des intérêts économiques sur la protection de l’environnement. L’initiative pour la responsabilité environnementale exige donc que nous donnions la priorité à l’environnement. Elle doit poser les limites à l’économie et à la société. Ainsi, on peut respecter les « limites planétaires », terme défini scientifiquement.

Les limites planétaires sont un concept scientifique qui définit le niveau de pollution que la Terre peut supporter. Elles posent un cadre sûr et des limites claires s’appliquant aux domaines du climat, de la disparition des espèces, de la déforestation et de la pollution de l’air, de l’eau et du sol.

Une voie d’avenir, une mise en œuvre socialement acceptable
L’initiative pour la responsabilité environnementale exige que les mesures prises pour protéger l’environnement soient mises en œuvre d’une manière socialement responsables, tant en Suisse qu’à l’étranger. Comme une grande partie de la pollution émise par Suisse se produit à l’étranger, l’initiative inclut les importations. Compte tenu de l’urgence, les limites planétaires doivent être respectées dans un délai de 10 ans.