En bref

  • nous méritons de vivre une retraite en bonne santé, sans devoir travailler jusqu’à l’épuisement total
  • Un relèvement uniforme de l’âge de la retraite touche surtout les personnes qui ont de toute façon déjà une retraite plus courte, car elles vivent moins longtemps et sont en moins bonne santé
  • NON à l’augmentation de l’âge de la retraite à 66 ans et plus

L’initiative des Jeunes Libéraux-Radicaux veut d’abord faire passer l’âge de la retraite à 66 ans, pour ensuite continuer à le relever automatiquement lorsque l’espérance de vie augmente. Cette initiative est non seulement inutile – ce n’est qu’en 2022 que la TVA a été augmentée en faveur de l’AVS, tout comme l’âge de la retraite des femmes – mais socialement très injuste : les personnes disposant d’un niveau de formation et d’un revenu élevés ont non seulement une espérance de vie plus grande, mais sont également en meilleure santé une fois âgées. Un relèvement uniforme de l’âge de la retraite touche surtout les personnes qui ont de toute façon déjà une retraite plus courte, car elles vivent moins longtemps et sont en moins bonne santé. Un-e vendeur-se aurait donc nettement plus à perdre de sa retraite bien méritée qu’un un-e professeur-e. Même notre gouvernement bourgeois et l’Assemblée fédérale trouvent que cette initiative va trop loin et la rejettent clairement, tout comme les VERT-E-S.

De surcroît, nombre d’employé-e-s âgé-e-s arrêtent prématurément de travailler et recourent à l’AI en raison de problèmes de santé physique ou psychologique. Augmenter l’âge de la retraite ne ferait qu’empirer cette situation. Qui plus est, l’initiative sur les rentes ignore totalement la réalité du marché du travail, puisqu’aujourd’hui déjà maint-e-s employé-e-s âgé-e-s ont de la peine à trouver un emploi. Et si l’on en a les moyens, on prend une retraite anticipée. Une possibilité qui serait réservée aux seul-e-s nanti-e-s en cas de relèvement supplémentaire de l’âge de la retraite, alors de la majorité des employé-e-s devraient au contraire travailler jusqu’à 66 ou 67 ans, voire 68.

Cette initiative des Jeunes Libéraux-Radicaux n’est pas seulement socialement injuste, mais également inutile. En effet, le financement de l’AVS est garanti pour des années sans élever l’âge de la retraite. C’est en 2022 seulement que la TVA et l’âge de la retraite des femmes ont été relevés au profit de l’AVS. Et la prochaine réforme de l’AVS est déjà planifiée. Par conséquent, le Conseil fédéral rejette lui-même cette initiative, tout comme le Conseil national et le Conseil des États.